Real Time News
for Human Resources Governance

Huit mille fois merci !

Un grand merci à tous nos plus de 20.000 lecteurs assidus qui nous soutiennent dans notre démarche ! En 48 heures, vous êtes 8372 à avoir téléchargé un document des partenaires sociaux mentionné dans notre e-news de lundi. Du coup, on se sent plus utile et heureux de continuer à vous informer ! N’hésitez pas à nous envoyer vos encouragements et suggestions.

Voici le document dont il s'agissait : Guide générique pour lutter contre la propagation du COVID-19 au travail – version 04/05 (SPF Emploi, pdf, 50 pages, téléchargement direct)

Droit à la déconnexion pour les télétravailleurs chez Proximus

Une convention collective a été conclue chez Proximus qui prévoit le "droit à la déconnexion". Les collaborateurs sont autorisés à se connecter en dehors des heures de travail. Cet arrangement devrait notamment aider les télétravailleurs à maintenir un équilibre sain entre le travail et la vie privée.

Le droit à la déconnexion institué dans une nouvelle CCT chez Proximus (SudInfo)

La Flandre subventionne la conversion au télétravail

Les PME établies en Flandre (moins de 250 employés et moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel) recevront désormais des subsides pour (mieux) mettre en œuvre le télétravail, par exemple pour développer une politique interne de télétravail. La subvention peut être élevée.

Telewerk - Financiële ondersteuning

Lire également : Télétravail : à nouveau la règle ! (Partena Professional)

Comment gérer les carrières en zigzag ?

20/10/2020

Avant, souvent, on commençait chez un employeur au bas de l'échelle, et en fin de carrière on se retrouvait quelque part au milieu ou au sommet de l'échelle chez ce même employeur. Aujourd'hui, nombreux sont ceux suivent un parcours complètement différent. Les entreprises doivent par conséquent imaginer une autre gestion des carrières. Sarah Quataert et Dirk Buyens (Vlerick) résument cette nouvelle situation.

careers are not dead – we’re just traveling different roads (Vlerick)

Les nouvelles mesures dans le Moniteur

Le texte officiel des décisions de vendredi dernier se trouve dans un arrêté ministériel publié dimanche au Moniteur belge. Le lien se trouve ci-dessous. Quelques points clés :

  • Travail à domicile à nouveau obligatoire, moments de retour autorisés

À partir d'aujourd'hui, le télétravail est à nouveau obligatoire pour tous les membres du personnel dont la fonction s'y prête, dans la mesure où la continuité de la gestion de l'entreprise, de ses activités et de services le permet. Les employeurs sont autorisés à organiser des moments de retour, à condition que les règles sanitaires soient respectées.

  • Que faire si le travail à domicile n'est pas possible ?

Dans les situations où le travail à domicile n'est pas possible, l'employeur prend des mesures préventives appropriées pour éviter la propagation du coronavirus. Le décret gouvernemental fait référence au Guide générique du SPF Emploi, à compléter par des lignes directrices au niveau du secteur et/ou de l'entreprise, et/ou d'autres mesures appropriées offrant un niveau de protection au moins équivalent. Les mesures collectives ont la priorité sur les mesures individuelles. Les règles du dialogue social continuent de s'appliquer.

  • Secteurs faisant l'objet d'une réglementation distincte

La décision du gouvernement établit en annexe la longue liste des entreprises "nécessaires à la protection des besoins vitaux de la Nation et des besoins de la population" où des dérogations aux règles générales s'appliquent. Ce que cela signifie pour les employeurs est résumé dans un tableau énumérant les comités paritaires concernés.

  • Cafés et restaurants fermés, les plats à emporter sont autorisés

Les cafés et les restaurants ferment à clé. Reste autorisé : préparer des repas à emporter et les livrer jusqu'à 22 heures. Les cuisines de collectivité pour les communautés résidentielles, scolaires, de vie et de travail sont autorisées à continuer à fonctionner. Toutes les formes d'hébergement peuvent continuer à fournir des repas à leurs hôtes.

18 OCTOBRE 2020. - Arrêté ministériel portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 (Moniteur belge)

Guide générique (SPF Emploi, pdf, téléchargement direct)

Guides sectoriels par comité paritaire

Les premières mesures de soutien

Le droit passerelle de crise passera à 2.583,38 euros par mois pour un indépendant isolé (contre 1.291,69 euros aujourd’hui) et 3.228,20 euros pour ceux ayant des personnes à charge (contre 1.614,10 euros). Le gouvernement s’engage à contribuer au paiement de primes de fin d’année complètes pour tout travailleur de l’horeca, selon un mécanisme encore à définir. Les entreprises et indépendants qui doivent fermer, sont exonérés du paiement des cotisations patronales ONSS du troisième trimestre 2020. Le droit passerelle "soutien à la reprise" est prolongé jusque fin décembre.

Prime de fin d’année, droit passerelle, exonération des cotisations…: voici le détail de l’enveloppe spéciale de crise de 500 millions d’euros (Le Soir)

Bruxelles: une aide supplémentaire de 3.000 euros pour les restaurants (Le Soir)

La semaine de 30 heures : bilan nuancé

En 2019, le mouvement féminin Femma est passé à la semaine de 30 heures (sans perte de salaire) pendant 12 mois. Les scientifiques de la VUB qui ont suivi l'expérience ont publié leurs premières conclusions. Celles-ci sont nuancées. Au travail lui-même, il n'y a pas eu de grands changements, même le rythme de travail n'avait pas augmenté. Combiner les tâches professionnelles, ménagères et de soins, par contre, était plus facile. La vie était devenue plus paisible, avec moins de stress.

Semaine de 30 heures sans perte de salaire (HR Alert, 4 octobre 2018)

Mullens, F., Verbeylen, J., & Glorieux, I. (2020). Tijdsbestedingsonderzoek naar de effecten van de 30-urenwerkweek: Rapport. Brussel: Vrije Universiteit Brussel (pdf, 75 pages, téléchargement direct)

L'avenir est au travail hybride

Demain le gouvernement rendra peut-être à nouveau le travail à domicile obligatoire dans les situations où cela est possible. En tout cas, le nouveau mélange entre travail à distance et présence physique au bureau déterminera l'avenir. Une étude le confirme. Les professionnels des RH devront devenir, encore plus qu'ils ne le sont déjà, des experts en matière de modèles de travail hybrides.

La popularité du télétravail augmente de 50 % par rapport à la période précoronavirus (Acerta)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.