Real Time News
for Human Resources Governance

SMG : Assistez gratuitement à la conférence de Carly Fiorina

HR Alert vous invite à assister à la conférence de clôture du Social Management Governance Day du mardi 15 novembre, à 19h, à Kinepolis Bruxelles : «Faut-il mettre le salaire des CEO au passif ou à l’actif du bilan?», par Carly Fiorina, ex-CEO de Hewlett-Packard. Soyez parmi les 50 premiers à réagir ! Pour participer, envoyez un e-mail à editor@hralert.be en mentionnant votre nom, prénom, société et fonction.

Social Management Governance Day : il n'est pas trop tard pour s'inscrire

Les inscriptions au SMG Day, qui aura lieu le mardi 15 novembre à Kinepolis Bruxelles, sont prolongées jusqu'au lundi 14 novembre, 10h. Pour rappel, cette journée d’études et de rencontres, sous la présidence de Karel Vinck, a pour objectif de mettre en lumière l’importance d’une gestion efficace des ressources humaines pour contribuer à la bonne gouvernance de l’entreprise.

Les conditions de travail des plus de 50 ans en France

Sans surprise, le travail physiquement exigeant et le travail en horaires décalés sont des contraintes pouvant avoir des effets durables et à long terme sur la santé. Toutefois, comme le souligne un rapport de recherche du Centre d'Etudes de l'Emploi français, qui présente un ensemble de fiches sectorielles, les conditions et l’organisation du travail peuvent également favoriser ou entraver la mise en œuvre de stratégies de travail pour les salariés âgés.

Wallonie : records historiques du chômage en 2005

Selon le "Point conjoncturel" de novembre, publié par l’Union Wallonne des Entreprises, le ralentissement économique a été plus marqué que prévu durant la première partie de 2005, limitant la croissance wallonne à 1,6% pour l’année. En 2006, la croissance devrait s’accélérer pour atteindre 2,2% mais ce taux sera insuffisant pour conduire à une réduction notable du chômage qui, en 2005, a atteint des records historiques en Wallonie. Toujours selon l'UWE, la mise en œuvre du Plan Marshall, bien accueilli par les entreprises, est dés lors impérative, tout comme le maintien du plan fédéral intergénérationnel récemment adopté. D'autres mesures du même type seront encore nécessaires dans le futur pour retrouver une évolution économique et sociale soutenable à moyen terme. Interrogées dans le cadre de cette enquête conjoncturelle, les entreprises citent en effet la demande limitée et les charges pesant sur le travail comme principaux obstacles à l'embauche.

Croissance rapide des coûts salariaux

Les coûts salariaux horaires dans le secteur privé belge connaissent une évolution plus rapide pendant la période 2004-2006 que la moyenne des trois pays voisins, la France, l'Allemagne et les Pays-Bas, également nos principaux concurrents. Telle est l'une des principales conclusions du rapport sur l’évolution des coûts salariaux, de l’emploi et des efforts de formation, publié par le Conseil Central de l’Economie, où siègent employeurs et syndicats. Pour les organisations patronales (FEB, UNIZO, UCM, Agrofront, VOKA-Vlaams netwerk van ondernemingen, UWE et UEB), "cette situation met la compétitivité des entreprises belges largement à mal."

Quand le contrat de travail interdit la mauvaise humeur

Au sein de la société IT allemande Nutzwerk, les nouveaux collaborateurs signent un contrat de travail les obligeant à être de bonne humeur ! Traduisez : un comportement grincheux mène au licenciement. On conseille ainsi à celui qui se lève « du pied gauche » de patienter et de retrouver son humeur joyeuse avant d’arriver au bureau. Selon le manager Thomas Kluwatsch, une ambiance de travail positive influence en effet la productivité.

Une prime récompense les travailleurs inventifs

Début 2006, la prime à l’innovation sera lancée dans les entreprises. Objectif? Récompenser les collaborateurs inventifs qui développent des propositions de modernisation, et ce par le biais d’une formule avantageuse. Pendant un an, en effet, la prime à l’innovation sera exonérée d’impôt des personnes physiques et de cotisations (patronales et personnelles) de sécurité sociale. Dans le cadre du lancement de la prrime, une enquête réalisée par la FEB, auprès de 200 entreprises, révèle en effet que si une petite moitié d'entre elles disposent d’une politique interne encourageant le processus d’innovation, celle-ci est récente et manque de structure. Parmi les moyens d’encourager les idées novatrices, 83% des sondés font référence à la culture générale de l’entreprise, 28% inscrivent le processus dans leur système d’évaluation RH, 22% introduisent une boîte à idées et 14% organisent un concours.

Le "Pacte des générations" traduit en loi-cadre et arrêtés royaux

La plupart des quotidiens, dont La Libre Belgique et De Standaard, consacrent, ce lundi, un ou plusieurs articles au "Pacte des générations". Le conseil des ministres a adopté, samedi soir, la loi-cadre qui exécutera le pacte. Seuls les modalités d’applications, les arrêtés royaux, pourront encore être discutés avec les partenaires sociaux.

Les professionnels des RH très satisfaits de leur emploi

24/11/2005

La plupart des professionnels des Ressources Humaines sont très contents de leur emploi et, si c'était à refaire, réaliseraient le même parcours. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par le "Chartered Institute of Personnel and Development" dont HR Square publie, en résumé, les principaux résultats.

En Flandre, le succès des titres-services entraîne une baisse du taux de chômage

Pour la première fois en quatre ans, le taux de chômage en Flandres n’a pas augmenté et ce grâce, entre autres, au succès des titres-services. Jusqu’ici, le système a permis principalement aux femmes de sortir du circuit du travail au noir. Selon une interview accordée par Fons Leroy, patron du VDAB, au Standaard, les titres-services cibleront bientôt, en Flandre, d’autres groupes spécifiques dont les chômeurs plus âgés.

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.