Real Time News
for Human Resources Governance

Les employeurs belges, pionniers des nouvelles mobilités

Pour les voitures de société hybrides et 100% électriques, la Belgique se classe parmi les 5 premiers en Europe. Les employeurs belges sont également à la pointe des solutions alternatives de mobilité. Cela concerne principalement le covoiturage d’entreprise, les vélos, les transports publics comme alternative à la voiture de fonction et le budget mobilité. 69 % de nos entreprises mettent en pratique au moins une de ces solutions.

Baromètre Mobilité d’Arval : les 5 grandes tendances (Fleet.be)

2020 Fleet Barometer Belgium (Arval, pdf, 135 pages, téléchargement direct)

Indemnité vélo obligatoire pour 55 000 employeurs

À compter d'aujourd'hui, le 1er juillet, tous les employeurs du comité paritaire n° 200 sont tenus de verser une indemnité à leurs employés qui viennent travailler à vélo. Elle s'élève à 10 centimes par kilomètre parcouru, aller-retour, avec un maximum de 4 euros par jour. Certains cols blancs reçoivent déjà plus que cela. Comme vous le savez, il existe une indemnité non obligatoire applicable dans tous les secteurs. La convention collective du comité paritaire 200 ne dit pas comment agir quand la réglementation obligatoire est moins favorable.

Commission paritaire auxiliaire pour employés-  Convention collective de travail du 16 janvier 2020 (pdf, 22 pages, téléchargement direct)

Nouveau : voitures de société ex-leasing

Aux employeurs et aux indépendants, la société de leasing ALD Automotive propose désormais également des voitures qui ont une première carrière en tant que voiture de société derrière eux. Les véhicules sont contrôlés et remis à neuf, puis remis sur le marché du leasing, à un taux inférieur. Quelques exemples. Comptez à partir de 250 euros par mois pour une Ford Fiesta, 350 euros pour une BMW série 1 ou 450 euros pour une Land Rover Discovery Sport.

ALD 2life Lease (ALD)

Le vélo, vedette de la mobilité post-confinement

L'intérêt pour le leasing de vélos a triplé, selon Arval. Le fabricant de pneus Bridgestone loue des vélos électriques haut de gamme à des tarifs avantageux tout compris. Les mini-vélos électriques partagés Wheels débarquent à Bruxelles. Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses indications de la popularité croissante des deux-roues après le confnement. Il reste à voir où nous en serons dans un an ou deux. Mais même The Economist voit le monde entier sauter à bicyclette à cause de la pandémie.

Leasing de vélos, autopartage et location de courte durée : les clients d’Arval revoient leur politique de mobilité (Fleet.be)

Bridgestone lance Mobeflex : des vélos électriques haut de gamme sur abonnement (Link2Fleet)

Les mini-vélos électriques partagés Wheels débarquent à Bruxelles (La Libre)

How lockdown converted the world to cycling, and the speedbumps that lie ahead (The Economist)

Percée de la Mobility-as-a-Service

C'est bon signe. Le secteur financier voit des opportunités dans le business du Mobility-as-a-Service. Avec Lab Box (D'Ieteren Auto), Belfius investit 7 millions d'euros dans Skipr. L'application mobile multimodale de Skipr facilite tous les déplacements professionnels. L'employeur, privé ou public, reçoit une facture groupée par mois. La solution s'adresse également aux indépendants. Skipr, une start-up belge, va s'attaquer à la France.

Skipr lève 7 millions d’euros auprès de Belfius et de Lab Box (Skipr)

La nouvelle indemnité kilométrique

C'est officiel. A partir du 1er juillet 2020, pour les déplacements de service effectués avec leur propre véhicule, l'indemnité kilométrique forfataire maximale s'élèvera à 0,3542 euro par kilomètre. Il s'agit d'une baisse, causée par la baisse des prix des carburants. Jusque fin juin 2020, l'indemnité s'élève à 0,3653/km.

Nouveau montant pour l’indemnité kilométrique (Liantis)

L'après-corona et la mobilité des travailleurs

Dans l'ère post-corona, les employeurs préfèrent des solutions "flexibles et saines" pour les déplacements domicile-travail. Ils préfèrent ne pas voir leurs collaborateurs entassés dans des bus, des trams ou des trains. De nombreuses entreprises vont, entre autres, encourager l'utilisation du vélo. Le travail à domicile fera partie du mix. Ce sont quelques-uns des résultats d'une enquête par le service "all-in-one" de mobilité professionelle Skipr.

Back 2 Work Survey results (Skipr, présentation, 15 slides)

Baisse du forfait kilométrique

Acerta prévoit une réduction de l'indemnité forfaitaire maximale que les salariés peuvent recevoir libre d'impôt et de cotisations sociales lorsqu'ils utilisent leur propre voiture, moto ou cyclomoteur pour des déplacements de service. Du 1er juillet 2020 au 31 juin 2021, selon les calculs d'Acerta, ce forfait sera de 0,3564 euro par kilomètre parcouru. Jusqu'à la fin de ce mois, le montant est de 0,3653 euro. L'explication réside dans la baisse des prix des carburants. 

L’indemnité kilométrique exonérée chute à partir du 1er juillet 2020 (Acerta)

Bus et trams un peu plus chers pour le patron

Dès le 1er juillet 2020, l'employeur sera tenu d'intervenir dans les frais d'abonnement de transport public (train exclu) à partir du premier kilomètre. Cela découle d'un accord conclu en 2019 au sein du Conseil national du Travail. Jusqu'au 30 juin, l'intervention est calculée à partir du 5ième kilomètre.

Convention collective de travail concernant l’intervention financière de l’employeur dans le prix des transports en commun publics des travailleurs (CNT, pdf, 11 pages)

Voitures de société dans les centres-villes : de plus en plus compliqué

A l'avenir, organisez vos rendez-vous d'affaires dans un centre-ville à distance de marche d'une importante gare ou station de métro. Si vous vous déplacez en voiture, utilisez une application multimodale intelligente. Avant même que la crise corona n'éclate, les places de parking étaient difficiles à trouver. Aujourd'hui, de nombreuses villes étendent rapidement la zone à mobilité apaisée dans leur centre. Ils ont l'opinion publique de leur côté. C'est ce qui ressort de la dernière enquête de la VUB sur la mobilité.

Hausse de l'usage du vélo, de la marche : le transport public grand perdant de la crise du coronavirus selon la VUB  (rtbf)

Mobiliteit na COVID-19 crisis (VUB)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.