Real Time News
for Human Resources Governance

Corona : les autres actualités du jour

Résumé de toutes les mesures juridiques prises à l'encontre du COVID-19 (senTRAL) : un aperçu de toutes les mesures anti COVID-19 publiées au Journal officiel européen et au Moniteur belge, avec une brève description de chaque mesure et un lien direct vers le texte juridique

Un congé parental «corona» aussi pour les indépendants (Le Soir)

Belgische ‘wearable’ voor ‘social distancing’ in de professionele omgeving (WoltersKluwer) : une solution technique pour faire respecter la distance sociale sur le lieu du travail

Les escrocs s'attaquent aux travailleurs à domicile

Soyez vigilant. Un seul travailleur qui tombe dans un cyber-piège peut paralyser votre entreprise. En effet, les criminels de l'Internet réagissent rapidement à la crise du coronavirus et envoient une multitude de courriers électroniques censés provenir de sources fiables. Les attaques du type rançongiciel ont également augmenté. En outre, assurez-vous que vos travailleurs utilisant un smartphone Android ne téléchargent pas l'application "COVID-19 Tracker App". L'appli contient un rançongiciel.

Les cybercriminels propagent des virus et ransomware en les cachant derrière des messages et applications liés au COVID-19 (Safeonweb.be, le site web du Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB), qui relève de l’autorité du Premier Ministre)

Coronavirus: gare aux arnaques sur le web (Le Vif)

Conseils: 10 Steps To Maintain Web Security (And Sanity) While Working From Home During Coronavirus (Mimecast, en anglais mais évidemment vous pouvez traduire en utilisant un outil comme deepl.com)

Un seul e-mail peut paralyser votre entreprise

Que les usines de Picanol soient paralysées est probablement dû au fait qu'un employé a ouvert un courrier d'hameçonnage. Ce danger menace toutes les entreprises. C'est pourquoi il est important que vos travailleurs soient régulièrement sensibilisés, argumente Securex. L'Onem peut reconnaître les cyberattaques paralysantes comme un cas de force majeure. Il existe une procédure pour cela.

Sensibilisez votre personnel aux dangers du phishing (Securex)

Usines au chômage à cause de criminels

14/01/2020

De nouveau, une entreprise a été paralysée par des criminels qui ont saisi le système informatique pour exiger une rançon. Il s'agit cette fois-ci de Picanol (2300 employés). La production à Ypres et en Chine est à l'arrêt. Ce matin, Picanol va passer au chômage pour cause de force majeure. Une cyberattaque similaire a paralysé Asco pendant près d'un mois l'an dernier.

Des hackers paralysent l'usine du fabricant de métiers à tisser yprois Picanol (Datanews)

Lire également : 4 semaines après la cyberattaque : employés sans travail, ouvriers supplémentaires nécessaires (HR Alert, 5 juillet 2019)

Shopping au bureau : comment réagir ?

Black Friday (29 novembre) et Cyber Monday (2 décembre) s'annoncent. De nombreux employés iront à la recherche d'aubaines pendant leurs heures de travail. Ce qui est contraire à leurs obligations contractuelles. Quelle est la meilleure façon de réagir lorsque vous surprenez un collaborateur en flagrant délit de shopping en ligne ? Explication au Groupe S. Conseils : communiquez où se situent les limites et inscrivez-les dans le règlement du travail.

Black Friday et Cyber Monday au bureau : le licenciement de votre travailleur est possible ! (Group S)

Les distractions d'Internet vous coûtent des fortunes

Avis aux employeurs en quête de plus de productivité... Si vous éliminez toutes les distractions et autres formes de perte de temps, les travailleurs qui passent leur journée devant un écran sont vraiment productifs pendant 2,8 heures en moyenne. C'est la conclusion d'une étude américaine qui a analysé de près 185 millions d'heures rémunérées passées sur ordinateur. L'étude émane d'un prestataire de services RH qui aide les entreprises à mieux concilier vie professionnelle et vie privée pour leurs employés.

The State of Work Life Balance in 2019: What we learned from studying 185 million hours of working time (RescueTime)

Lire également :

Terminer à 13 h et être payé à temps plein (HR Alert, 31 octobre 2019)

Prévenir l'épuisement mental ? Travailler en silence et (presque) sans e-mails (HR Alert, 15 octobre 2019)

Le " bureau sur roues " battu par les transports publics

A ranger parmi les fausses bonnes idées : la navette en car faisant office de bureau. Le " Kantoorbus " pour les navetteurs entre quelques grands centres en Flandre (et Bruxelles) n'a jamais trouvé sa vitesse de croisière. Un an après le début de l'expérience, 8 des 9 lignes fixes ont été supprimées à cause du manque de passagers. Seule la liaison entre Gand et l'aéroport de Zaventem est encore active. "Nous offrions trop peu de flexibilité par rapport aux transports publics." Le bureau roulant pour les travailleurs de Colruyt entre Gand et Hal, quant à lui, est toujours en activité.

Kantoorbus voor Vlaamse pendelaars flopt (hln.be)

Site web du Kantoorbus en néerlandais et en anglais

La journée commence dans le bus, chez Colruyt (HR Alert, 23 août 2016)

90 euros par utilisateur par mois pour un système RH qui sait tout faire

28/08/2019

Que coûte un système informatique intégré de gestion des ressources humaines ? La réponse courte, selon une enquête américaine : 100 dollars (90 euros) par mois et par utilisateur. Par utilisateur on n'entend pas, ici, l'employé commercial qui introduit sa demande de congé, par exemple, mais les personnes habilitées à administrer le système, donc surtout les départements RH et TIC. Dans une grande entreprise, ceux-ci représenteraient 2,5 % du personnel. Dans une PME cela peut aller jusque 10 %.

What 1,028 HRIS projects tell us about selecting HRIS (2019 HRIS report)

2019 HRIS Software Report (Software Path, pdf, 21 pages)

4 semaines après la cyberattaque : employés sans travail, ouvriers supplémentaires nécessaires

05/07/2019

Un mois après l’attaque au ransomware, quelque 50 employés de l’équipementier aéronautique Asco n’ont toujours pas repris le travail. Comme la production est également plus lente, l’entreprise embauche 150 travailleurs de manière à pouvoir respecter les délais de livraison. L’activité de l’entreprise a été paralysée pendant trois semaines. Les criminels qui envoient des ransomware cryptent les fichiers de leurs victimes et réclament ensuite une rançon pour en débloquer l’accès.

Cyberattaque chez Asco : 150 personnes toujours sans boulot (La Libre)

Ransomware : le sous-traitant aéronautique Asco reprend laborieusement ses activités (Le Mag IT)

 

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.