Real Time News
for Human Resources Governance

Travail à domicile : du nouveau

Tant l'administration fiscale que l'ONSS ont mis à jour leur vision des interventions de l'employeur dans les coûts du travail à domicile. Par exemple, à partir de maintenant, une personne qui se rend au bureau en voiture deux heures plus tard pour éviter l'heure de pointe du matin est également un travailleur à domicile "structurel". En tant qu'employeur, vous pouvez payer le bureau à domicile et le matériel informatique des travailleurs à domicile. Il ne s'agit pas d'un arrangement temporaire lié à la pandémie, mais d'un nouveau régime.

Circulaire 2021/C/20 relative aux interventions de l’employeur pour le télétravail (Fisconet plus, SPF Finances)

Indemnité pour travail à la maison (ONSS)

Lire également : Indemnité de frais en cas de télétravail et de travail à domicile : nouvelles règles (Acerta)

Les autres actualités du jour

Fisc et frais de logement dans le cadre d'occupations internationales (SD Worx) : infos utiles si vous mettez un logement à disposition d'un stagiaire ou cadre étranger

Déduction de la TVA sur les voitures : le fisc confirme un « assouplissement » (Link2Fleet)

Les employeurs et les syndicats soutiennent la campagne de vaccination (SPF Emploi)

The Global Broadband Index (Compare The Market): en Belgique, l'internet est lent et cher comparé aux autres pays de l'OCDE. La France montre l'exemple

Les grands patrons en ont assez du télétravail obligatoire

Pour nombre de PDG flamands, il est grand temps d'abandonner le caractère obligatoire du télétravail. Le journal De Tijd énumère leurs nombreuses objections. Moins de contact avec l'entreprise, nuisible au bien-être, déclin de l'innovation et de la compétitivité, intégration difficile des nouveaux arrivants, perte des idées qui bouillonnent lors des contacts informels, formation sur le lieu de travail rendue difficile... "Laissez les gens venir travailler un ou deux jours par semaine pour faire baisser le stress."

'Verplicht telewerken begint schadelijk te worden' (De Tijd)

La technologie défaillante sape la motivation

Pour un employeur, il est important que la technologie de communication fonctionne sans faille en ces temps de travail à domicile. C'est ce que démontre une fois de plus une enquête menée auprès de PME européennes. Un tiers (31%) des personnes interrogées ont du mal à trouver la motivation et l'engagement nécessaires en raison de problèmes technologiques et de communication.

Les lacunes technologiques érodent la culture d’entreprise des organisations de taille moyenne (Ricoh)

Augmentation temporaire de l'indemnité de bureau

Le montant maximal de l'indemnité de bureau exonérée d'impôt que vous pouvez mais n'êtes pas tenu de verser à vos travailleurs à domicile est temporairement porté à 144 euros au deuxième trimestre. Le cas échéant, veillez à inclure une clause qui limite l'augmentation à 3 mois. Pour les fonctionnaires, une augmentation s'appliquera pendant 8 mois.

L’indemnité de bureau augmente temporairement d'avril à juin (Securex)

Lutter contre le harcèlement entre travailleurs à domicile

De nouvelles formes de harcèlement sont apparues depuis que le travail à domicile a pris son essor. Pour pouvoir les combattre, il faut d'abord faire parler la victime. Mais un tabou continue de planer sur le sujet. Alors, comment s'y prendre ? Le conseil de Miet Vanhegen de Acerta : "C'est le dirigeant qui est le mieux placé. Il peut repérer les cas de harcèlement à l'aide des entretiens individuels qu'il doit de toute façon avoir avec chaque membre de l'équipe pour évaluer leur bien-être."

Harcèlement au travail : briser le tabou (Partena Professional)

Les autres actualités du jour

Comptes-titres, droit passerelle, taxation des immeubles: la Chambre approuve une série de mesures (La Libre) : feu vert unanime pour le prolongement du double droit passerelle pour le mois de février

Après le syndrome de la souris, le syndrome du casque ? (WoltersKluwer) : le nombre de réunions virtuelles explose, entraînant un usage intensif des casques téléphoniques et autres oreillettes. Les lésions auditives guettent

L’arrière-plan de votre webcam : le professionnalisme contre l’authenticité (Robert Half)

Le télétravail reste obligatoire, les salons de coiffure peuvent rouvrir

Les salons de coiffure sont autorisés à rouvrir samedi. (Nous apprenons qu'en raison d'un oubli dans le décret ministériel, cela s'appliquerait également aux salons de bronzage avec personnel). Les autres professions de contact non médicales devront attendre jusqu'au 1er mars. Les zoos, les terrains de camping et les parcs de bungalows et de vacances peuvent également rouvrir. Les autres mesures restent en vigueur jusqu'au 1er avril. Le télétravail reste donc obligatoire dans toutes les situations où il est possible.

Coiffeurs ouverts à partir du 13 février et 3 autres décisions du Comité de concertation (Securex)

Arrêté ministériel modifiant l'arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 (Moniteur belge via l'excellent service Etaamb)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.