Real Time News
for Human Resources Governance

La semaine de 30 heures : bilan nuancé

En 2019, le mouvement féminin Femma est passé à la semaine de 30 heures (sans perte de salaire) pendant 12 mois. Les scientifiques de la VUB qui ont suivi l'expérience ont publié leurs premières conclusions. Celles-ci sont nuancées. Au travail lui-même, il n'y a pas eu de grands changements, même le rythme de travail n'avait pas augmenté. Combiner les tâches professionnelles, ménagères et de soins, par contre, était plus facile. La vie était devenue plus paisible, avec moins de stress.

Semaine de 30 heures sans perte de salaire (HR Alert, 4 octobre 2018)

Mullens, F., Verbeylen, J., & Glorieux, I. (2020). Tijdsbestedingsonderzoek naar de effecten van de 30-urenwerkweek: Rapport. Brussel: Vrije Universiteit Brussel (pdf, 75 pages, téléchargement direct)

L'avenir est au travail hybride

Demain le gouvernement rendra peut-être à nouveau le travail à domicile obligatoire dans les situations où cela est possible. En tout cas, le nouveau mélange entre travail à distance et présence physique au bureau déterminera l'avenir. Une étude le confirme. Les professionnels des RH devront devenir, encore plus qu'ils ne le sont déjà, des experts en matière de modèles de travail hybrides.

La popularité du télétravail augmente de 50 % par rapport à la période précoronavirus (Acerta)

Les employeurs réagissent à la pandémie par des avantages extra-légaux

Aujourd'hui, un employeur sur cinq est prêt à payer des salaires plus élevés aux nouveaux arrivants. Un sur cinq proposera même un salaire inférieur. Dans le même temps, 73 % des employeurs prévoient des avantages extra-légaux supplémentaires pour répondre à l'impact de la pandémie de Covid-19. 8 employeurs sur 10 craignent que la pression croissante du travail aura un impact sur la rétention.

Seul un employeur sur cinq prévoit une augmentation de salaire avant 2021 (Robert Half)

Depuis la pandémie, promotions sans hausse de salaire

Depuis l'apparition du coronavirus, plus de la moitié des salariés qui ont été promus n'ont pas bénéficié d'une augmentation de salaire. A peine 21% ont vu leur salaire augmenter immédiatement. D'autres n'ont vu aucune différence sur leurs fiches de paie, mais peuvent garder espoir pour l'avenir. 18% des entreprises attendent la fin de la crise pour accorder des promotions.

Crise COVID-19 : la moitié des promotions sans augmentation de salaire (Robert Half)

Les autres actualités RH d'aujourd'hui

Récompenser les collaborateurs avec une partie des bénéfices : une tendance en hausse (SD Worx) : au cours du premier semestre, le montant moyen s’élève à 1 420 euros pour la prime bénéficiaire (médiane 395) et à 871 euros pour le bonus CCT 90 (médiane 509)

"Hug Your Boss Day" : Le patron mérite aussi des félicitations, mais 1 travailleur sur 3 n'en fait jamais (Tempo-Team) : et pourtant, le personnel apprécie les efforts consentis par sa hiérarchie durant la crise sanitaire

A vélo au travail : 3 formules avantageuses pour l’employeur (Securex)

Un calculateur d'impôts en ligne pour les indépendants (Geeko) : La startup Accountable a mis sur pied un outil en ligne pour aider les indépendants complémentaires à calculer leurs impôts

Voitures de société par abonnement

Pourquoi ne pas s'"abonner" à une voiture de société ? Ou à une camionette ? En Allemagne, cette formule devient assez connue. Evidemment, tout se passe en ligne et en quelques clics de souris. L'employeur paie un montant fixe par mois selon le modèle choisi, généralement entre 400 et 800 euros. À l'exception du carburant, tout est inclus. Les durées minimales sont courtes, parfois 1 mois. Autoabos.org compare 19 acteurs. Voici quelques exemples :

Faaren

Cluno

Like2Drive

ViveLaCar

Formulaire de demande mesures corona

Si vous souhaitez faire usage de la réduction collective temporaire du temps de travail, du crédit-temps Corona et/ou d'emplois fin de carrière Corona, téléchargez le formulaire de demande standard mis à disposition par le SPF Emploi. Il s'agit d'un document Word de 5 pages. Le document explique également comment combiner ces mesures avec une demande de réduction de l'âge minimum de la retraite anticipée.

Formulaire de demande mesures corona temporaires (SPF Emploi, MS Word, 5 pages, téléchargement direct)

Pointeuse obligatoire ? Pas nécessairement

Le récent arrêt de la Cour du travail de Bruxelles signifie-t-il que, désormais, chaque entreprise, aussi petite soit-elle, devra obligatoirement placer une pointeuse ? Pas nécessairement. Les discussions et les différends concernant les heures prestées peuvent être évités en établissant quelques principes dans le règlement du travail et en assurant leur respect. Laurence Philippe, juriste chez Partena Professional, présente plusieurs pistes.

Enregistrement du temps : l’étau se resserre (Partena Professional)

Lire également : Un employeur paie pour l'absence d'enregistrement du temps de travail (HR Alert, 2 juillet 2020)

L'indemnité de télétravail libre d'impôts (UPDATE)

Dorénavant, les frais de bureau forfaitaires de 129,48 euros par mois pour les télétravailleurs sont exonérés d'impôts sans que vous ayez à passer un accord préalable avec les autorités fiscales. Evidemment, il y a certaines conditions. L'une d'elles est que le salarié doit travailler structurellement à domicile pendant au moins 5 jours ouvrables par mois. L'indemnité était déjà exonérée de cotisations de sécurité sociale.

UPDATE : lien vers article en français

Indemnité forfaitaire en cas de travail à domicile structurel : le fisc publie les règles du jeu (Ella / SD Worx)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.