Real Time News
for Human Resources Governance

Jours prestés presque au niveau normal

Le moteur économique belge a presque atteint sa vitesse de croisière : en juin, le nombre de jours travaillés a atteint 76%, quasiment le niveau de juin 2019. La reprise est perceptible dans toutes les régions et provinces. Certains secteurs restent à la traîne, comme l'aviation (et l'assistance en escale), la restauration, les événements et aussi l'industrie du fer.

Relance de l'emploi en Belgique : le taux des jours prestés quasiment au même niveau qu’en juin 2019 dans certains secteurs (SD Worx)

Les nouveaux contrats sont souvent à durée déterminée

La rapidité de la reprise du recrutement surprend, mais Securex souligne que le volume de nouveaux contrats reste tout de même nettement en-dessous d'il y a 12 mois. De plus, ces contrats sont souvent à durée déterminée. Les employeurs restent prudents. Pour le marché du travail, "le vrai test viendra en septembre".

Avec la fin du confinement, le marché du travail en Belgique reprend (Securex)

Lire également : Une politique RH doit se fonder sur une vision réfléchie (Partena Professional) : s’il faut réellement réduire les coûts, pourquoi ne pas proposer à un nombre de travailleurs de passer d’un temps plein à un temps partiel?

Corona : les autres actualités du jour

13 % d’indemnités de télétravail en plus depuis le début de l’année (Acerta) : mais le travail à domicile a augmenté encore plus. "Maintenant que le télétravail est passé d’occasionnel à structurel, nous conseillons aux entreprises de conclure des accords clairs et définitifs"

Contrôler les télétravailleurs? Oui, mais... (Partena Professional) : le manager ne doit pas contrôler si ses travailleurs à domicile prestent trop peu, mais plutôt s'ils ne versent pas dans l'excès inverse et travaillent trop

La crise du coronavirus ébranle notre prospérité. Un plan de relance s’impose (FEB) : l'organisaton patronale prévoit dans les 6 prochains mois une diminution de l'emploi de l'ordre de 5 à 8 %

Du chômage corona au chômage économique assoupli (Ella / SD Worx) : certains employeurs ne pourront plus recourir au "chômage corona" au-delà du 31 août. Le gouvernement prépare un assouplissement du chômage temporaire pour raisons économiques "classique", les pemiers détails sont connus

Bureau du Plan : c'est loin d'être fini

Il faudra quelques années à l'économie et au marché du travail pour surmonter la crise corona. C'est ce que prévoit le Bureau fédéral du Plan. De nombreux licenciements, qui ont pu être évités cette année par le recours massif au chômage temporaire pour cause de force majeure, tomberont l'année prochaine et en 2022. Le virus a brusquement mis fin à la longue période de baisse du chômage et de hausse du taux d'activité.

L’activité économique, l’emploi et les finances publiques belges garderont des séquelles de la crise du coronavirus pendant plusieurs années (Bureau fédéral du Plan, communiqué de presse)

Corona : les autres actualités du jour

Les aides à l’emploi sont prolongées dans les secteurs vitaux (Securex)

Vous cherchez d'urgence du personnel hautement qualifié pour un projet temporaire ? (Agoria) : Agoria facilite l'échange temporaire d'ingénieurs et autres travailleurs hautement qualifiés entre ses membres

10 astuces pour rester concentré et éviter les distractions (Partena Professional)

La crise du coronavirus a un impact négatif important sur les revenus de certains ménages (Banque nationale de Belgique, communiqué de presse, pdf, 6 pages, téléchargement direct) : le confinement frappe très fortement les ménages à bas revenus, surtout dans les cas où un membre de la famille est indépendant ou travailleur en chômage temporaire

Corona : les autres actualités du jour

Congé de maternité : quels sont les derniers changements ? (Partena Professional) : analyse de la nouvelle loi

Coronavirus : le point sur la procédure simplifiée de chômage temporaire applicable jusqu'au 31 aout 2020 (UPDATE) (Group S)

Relance de l'emploi belge entamée en mai : réduction de moitié du chômage temporaire (coronavirus) (SD Worx)

Nombre record d’étudiants au travail (Randstad) : en Wallonie, 78 % des étudiants ont un job, à Bruxelles ce chiffre monte à 83 %

COVID19 : que faire de son plan de bonus collectif (CCT 90)? (BECI) : si la crise a empêché la réalisation de votre objectif, rien ne vous interdit de déposer un nouveau plan précisant une nouvelle période de référence et de nouveaux objectifs

Covid-19: indemnisation en cas de décès pour les volontaires et étudiants jobistes (Fedris, pdf) (oh non, cela serait vraiment déjà arrivé ?)

« 100 % des métiers vont changer » : quelle place pour la formation dans le marché de l’emploi d’après Covid-19 ? (Cefora) : analyse par Olivier Lambert, directeur de Cefora

Emploi : craintes confirmées

6 employeurs sur 10 prévoient de terminer l'année 2020 avec moins de personnel. Les pertes d'emplois s'élèveraient à 180 000, soit 7 % du total dans le secteur privé. À cela s'ajoutent 10 % des travailleurs indépendants. Ces nouveaux chiffres confirment ce que l'Economic Risk Management Group avait déjà prédit il y a trois semaines.

Le chiffre d’affaires des entreprises commence à se redresser mais les perspectives pour l’économie belge restent mauvaises (Banque nationale, Economic Risk Management Group)

Lire également : Sans nouvelle mesure, 250 000 emplois perdus à court terme (HR Alert, 12 mai 2020)

La crise est entrée dans une nouvelle phase

Les lourdes restructurations ont commencé. Pour éviter la faillite, Brussels Airlines veut supprimer 1000 emplois. L'impact total sera beaucoup plus important. Des dizaines d'autres employeurs ressentiront le choc. Que le premier domino qui tombe soit une compagnie d'aviation ne surprend personne. Le secteur se bat pour son existence. Demain, le bagagiste Swissport fera une annonce. Ryanair veut procéder à des réductions substantielles de ses salaires belges. Le groupe allemand TUI, spécialisé dans les voyages et l'aviation, supprime 8000 emplois à l'échelle internationale.

Brussels Airlines: les retombées seront lourdes et nombreuses (Le Soir)

Pour les organisations patronales Beci et Voka, "il tout faire pour assurer l'avenir de Brussels Airport" (La Libre)

Krimp Brussels Airlines laat zich ver voelen (De Standaard)

Brussels Airlines dreigt politieke nachtmerrie te worden (De Tijd)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.