Real Time News
for Human Resources Governance

Ce sont surtout les chefs qui cèdent à Cupidon

Par rapport à il y a 4 ans, peut-être aussi à cause de #MeToo, les salariés belges sont moins enclins à flirter, à s'embrasser ou à partager les draps avec un(e) collègue. Le nombre d'entreprises ayant un code de conduite et/ou une personne de confiance autour de ce thème a augmenté de manière significative. Il est frappant que, par rapport aux employés ordinaires, proportionnellement deux fois plus de cadres et d'employeurs indiquent qu'ils ont ou ont eu des contacts intimes avec quelqu'un au travail.

Saint-Valentin : plus de 1 travailleur sur 2 opposé aux relations amoureuses avec les dirigeants (Tempo-Team)

Lire également :

Votre équipe compte-t-elle déjà une personne de confiance ? (Partena Professional)

#MeToo enferme Cupidon dans un carcan (HR Alert, 14 février 2019)

Les spécialistes du bonheur au travail s'organisent

Pour endiguer l'absentéisme et l'épuisement professionnel, de plus en plus d'employeurs nomment un "chief happyness officer". Ces spécialistes ont dorénavant leur propre réseau : OCHO. Son objectif est de rassembler tous les professionnels qui estiment important de faire d'une politique de bien-être stratégique mûrement réfléchie une priorité au sein de leur entreprise.

Le bonheur au travail, nouvelle priorité des entreprises (L'Echo)

Ochocommunity.com

Lire également : Travailleurs en incapacité de longue durée ?  (Partena Professional)

1 sur 3 l'a déjà fait au travail

Fêter la Saint-Valentin sur le lieu de travail ? En réalité, les collègues n'attendent apparemment pas le 14 février pour exprimer leurs sentiments (de convoitise) les uns envers les autres. 1 sur 3 aurait déjà eu des relations sexuelles au bureau, dans un local de stockage, dans les toilettes ou dans une salle de réunion. La plupart d'entre eux avouent avoir récidivé. C'est ce que révèle un sondage aux Pays-Bas. Pas moins de 71 % des personnes interrogées ont fantasmé sur des relations sexuelles avec un collègue ou un cadre.

1 op de 3 heeft seks op de werkvloer (Vrouwenzaken.com)

Lire également :

Saint-Valentin : déclarez votre flamme à votre collègue grâce aux applications (Références)

Les tourtereaux dérangent les collègues (HR Alert, 12 février 2019)

Quand le permis de conduire ne suffit pas

En plus du permis de conduire normal, pour avoir le droit de conduire une voiture (de société ou autre), vos collaborateurs souffrant de diabète, de dépression ou de divers autres problèmes de santé ont besoin d'un "certificat d'aptitude à la conduite". Il appartient au conducteur d'obtenir le certificat. Sa durée de validité est souvent limitée.

Pour quels conducteurs un certificat d'aptitude à la conduite est-il obligatoire ? (Mensura)

Normes minimales concernant l’aptitude physique et psychique à la conduite d’un véhicule à moteur (Arrêté royal du 23 mars 1998, pdf, téléchargement direct)

Congés payés illimités : les pièges

L'entreprise de traduction qui introduit un congé payé illimité ne viole aucune règle. Un employeur a le droit d'accorder autant de congés extra-légaux qu'il le souhaite. Mais des discriminations, des abus et des litiges peuvent survenir, prévient Catherine Mairy, experte juridique chez Partena Professional. "Fixez à l'avance les règles du jeu et ancrez-les dans le règlement du travail".

Les congés payés illimités : comment cela fonctionne ? (Partena Professional)

Lire également : Vacances illimitées contre les burn-out (HR Alert, 30 janvier 2020)

4 sur 10 rêvent d"une longue pause

Pour 40 % des salariés belges, les congés annuels sont trop courts. Ils aspirent à une pause supplémentaire, voire une année sabbatique. La raison la plus fréquemment citée est le dèsir de faire un voyage lointain. Il s'agit ensuite de se déconnecter de son travail et de ses soucis quotidiens, puis de se reposer et de recharger ses batteries.

Près de la moitié des salariés belges désirent une interruption de carrière pour faire un voyage, une pause ou s'occuper des enfants (Tempo-Team)

Sans compétences numériques, la confiance en soi diminue

Pour 20 % de la population active la numérisation va trop vite. Ils trouvent que le défi mental est trop grand. Dans ce groupe, il y a moins de confiance en soi et en son propre avenir professionnel. Par exemple, ils estiment que leurs chances de trouver un autre travail sont nettement plus faibles.

Se sentir à l’aise avec la technologie augmente la confiance en soi au travail (Acerta)

Lire également : Numérisation : les managers peu à peu désespérés (HR Alert; 27 juin 2019)

Vacances illimitées contre les burn-out

Au sein de la grosse société de traduction bruxelloise Jonckers, chacun pourra bientôt prendre autant de congés (payés) qu'il le souhaite. Paradoxalement, la mesure est instaurée pour éviter l'absentéisme dû, entre autres, à l'épuisement professionnel. Le PDG y voit aussi un atout dans la guerre des talents. Jonckers compte plus de 170 employés permanents dans 10 pays.

Une entreprise belge lance les congés payés illimités (Le Soir)

Jonckers

Tout sur l'alcool et les drogues

On murmure à propos d'un employé défaillant qu'il prend des pilules d'ecstasy : que faites-vous ? Ce genre de questions, et les réponses, se trouvent dans le guide actualisé pour l'élaboration de la politique préventive en matière d'alcool et de drogues dans l'entreprise, légalement obligatoire, publié par le Conseil national du travail. Vous pouvez télécharger le pdf (77 pages !) gratuitement.

Guide pour l'élaboration d'une politique préventive en matière d'alcool et de drogues dans l'entreprise (CNT, pdf, 77 pagesn téléchargement direct)

Le stress lié au travail augmente fortement chez les femmes

Le stress frappe de plus en plus de femmes au travail. Même phénomène, moins prononcé, chez les plus de 50 ans. Une étude approfondie de la caisse d'assurance maladie socialiste Solidaris auprès des salariés en Wallonie et à Bruxelles l'a montré. Le rapport examine les liens entre le stress et des paramètres tels que la taille de l'entreprise, l'âge et le niveau d'éducation.

Grande Enquête Solidaris -Sudpresse Décembre 2019 (Solidaris, pdf, 58 pages, téléchargement direct)

En 2019, près de la moitié des travailleurs sont stressés au travail (Solidaris, communiqué de presse, pdf, 2 pages, téléchargement direct)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.