Tests anti-discrimination anonymes autorisés

Version imprimableEnvoyer à un ami

[approuvé] La Chambre a autorisé les tests de situation anonymes, les fameux ‘mystery calls’. Les inspecteurs sociaux disposent ainsi d’un moyen supplémentaire d’établir une discrimination commise par un employeur. Le ministre Peeters a dû édulcorer son projet de loi... à tel point que la loi risque de n’être qu’un tigre de papier.

La règlementation fait l’objet de la Loi portant des dispositions diverses en matière de l’emploi (pdf, 30 p., téléchargement direct). Cette même loi régit encore d’autres matières, liées entre autres aux heures supplémentaires dans l’horeca et aux contrats de remplacement dans le cadre des trajets de réintégration.

Même à formation égale, la position sur le marché du travail reste déterminée par l’origine (SPF Emploi)

La Chambre approuve le projet de loi sur les clients mystère (Sudinfo)

Bruxelles a devancé la Belgique. Voir Les ‘mystery calls’ autorisés à Bruxelles (HR Alert, 7 juillet 2017)

Sur HR Alert, effectuez une recherche sur le mot-clé discrimination.

Nos partenaires