News

La fin du roaming coûte cher aux employeurs

Paradoxalement, la suppression des frais d'itinérance dans l'Union européenne a gonflé le coût de l'utilisation d'un gsm de 15% en moyenne pour les entreprises. Il en va souvent de milliers d'euros par employé. Raison principale : on oublie de desactiver les datas mobiles en dehors de l'UE. Et de plus en plus on n'attend pas d'avoir une connexion wifi.

Une candidate « trop âgée » gagne son procès

La cour du Travail a condamné une agence immobilière à verser un dédommagement équivalent à 6 mois de salaire, pour discrimination sur base de l’âge. Cette femme de 52 ans avait postulé comme secrétaire et effectué un premier test. On lui a ensuite signifié que l’agence « préférait retenir une candidate âgée entre 35 et 45 ans ».

Combler soi-même l’écart de pension : pas facile

Quel montant faut-il épargner en plus des 2e et 3e piliers de la pension pour maintenir son train de vie après la retraite ? La société de consultance Mercer l’a calculé. Le résultat n’est pas franchement réjouissant. Comme cet exemple le plus douloureux qui ressort des tableaux : un cadre qui commence son épargne pension à 45 ans doit mettre de côté 1700 euros par mois.

Congé-éducation : pas pour tout le monde

Tous les travailleurs ne peuvent pas prétendre au congé-éducation payé. Il faut, selon le principe de base, avoir un contrat de travail à temps plein dans le secteur privé. Certains travailleurs à temps partiel ont un droit proportionnel, les intérimaires peuvent aussi en bénéficier. Certains autres groupes restent sur la touche. Un peu compliqué ?

« Plus de formations en informatique »

La croissance économique, mais essentiellement les robots et autres technologies, vont déclencher une demande massive d’emplois. Le politique et les entreprises doivent passer à l’action et miser intensément sur les formations IT pour les travailleurs. À défaut, nous nous retrouverons en 2030 avec près de 600 000 postes vacants - 10 % de la population active.

La Belgique, numéro 1 des emplois vacants

Au moment même où Agoria et les trois offices pour l’emploi réclament des mesures drastiques pour préparer l'avenir, Eurostat publie des chiffres indiquant à quel point notre marché du travail fonctionne mal. Aucun autre pays de la zone euro que la Belgique ne fait face à autant d’emplois vacants : 3,5 % du total.

Turbulences sur le marché mondial du travail

À l’échelle mondiale, les machines remplaceront, d’ici à peine 4 ans, 75 millions de jobs aujourd’hui occupés par les humains. Dans le même temps, 133 millions de postes seront créés grâce aux nouvelles technologies, suite à l’émergence des classes moyennes dans les pays en développement et en raison de glissements démographiques. C’est ce qu’affirme le Forum Économique Mondial.

Guide du retour au travail et de la réintégration

Le SPF Travail publie une brochure détaillée sur le retour au travail après une maladie ou un accident privé. Responsabilités, réintégration, trajet de retour au travail, subsides et conséquences sur le contrat de travail en cas de reprise partielle ou de force majeure médicale : tout est passé en revue, graphiques à l’appui.

Hausse alarmante des temps de trajet

En deux ans, le temps de trajet moyen (aller-retour) est passé d’un peu moins de 60 minutes à plus de 80 minutes. Même constat pour la distance de trajet moyenne. C’est ce qui ressort d’un sondage mené par SDWorx. Les différences régionales n’ont pas été communiquées. La Flandre mise sur le vélo électrique et l’indemnité vélo. Mais en Wallonie, ces solutions sont moins évidentes.

Indemnité vélo imposée par davantage de secteurs

Selon Acerta, l’écologisation du parc automobile progresse très lentement. Mais l’amorce d’une politique de mobilité plus variée et plus durable a été lancée. Un peu plus de 15 % des travailleurs reçoivent une indemnité vélo, la moitié depuis plus de 5 ans. Cette indemnité n’est pas imposée par la législation. Mais de plus en plus de commissions paritaires la rendent obligatoire.

Nos partenaires