Comment le fisc s'en prend aux « fausses hybrides »

Version imprimableEnvoyer à un ami

Dès le 1er janvier 2020, les voitures de sociétés achetées à partir du 1er janvier 2018 et considérées comme « fausses hybrides » seront fiscalement moins intéressantes pour l’utilisateur. Group S détaille la nouvelle règle et donne un exemple dans lequel l’avantage de toute nature passe de quelque 1 900 euros à 4 600 euros par an.

Voiture de société : l’avantage imposable des fausses hybrides sera plus élevé en 2020 (Group S)

Nos partenaires