News

Aspiration à plus de vacances : pas bon signe

Vos travailleurs souhaitent clairement davantage de vacances ? Peut-être est-ce là un indicateur de stress et, par conséquent, de risque de burn-out. Tel est ce que révèle une étude menée par Securex. La majorité des employés veulent au moins 5 semaines de vacances. D’après Mercer, la durée moyenne des vacances est déjà de 5 semaines.

La prépension devient un phénomène marginal

En dépit du battage médiatique autour du cas « Carrefour », la  retraite anticipée avec complément d'entreprise est aujourd’hui l’exception plutôt que la règle. L’année dernière, 6800 travailleurs à peine ont bénéficié du RCC, soit deux fois moins qu’il y a 4 ans. Ce constat s’explique par le renforcement des conditions d’accès et le redressement économique.

Pas de chèques-repas dans 72 % des entreprises

Seuls 28 % des employeurs octroient des chèques-repas, soit moins que ce que l’on aurait pu imaginer. Ceux-ci sont généralement à la tête d’entreprises plus importantes, ce qui explique pourquoi 40 % des employés et 16 % des ouvriers peuvent présenter cet ‘argent’ (para)fiscalement avantageux aux caisses des supermarchés ou dans les restaurants.

Zones d’aide : investissements plus attractifs

Les avantages accordés aux entreprises qui investissent dans des zones d’aide ont été adaptés. À partir du 1er septembre 2018, la dispense de versement du PP pour investissement dans une zone d’aide pourra être partiellement cumulée avec la dispense de versement pour heures supplémentaires. La dispense pour zones d’aide pourra en outre être transférée à un nouveau propriétaire.

Missions à l’étranger : tableau actualisé

Ces dernières années, les forfaits journaliers accordés pour les voyages de service à l’étranger ont souvent été source de confusion. Téléchargez le tableau le plus récent, valable depuis le 6 juillet 2018, via cet hyperlien.

Prime bénéficiaire : pas d’impôt sur l’impôt

La prime bénéficiaire fait l’objet d’un prélèvement à la source libératoire de 7 % seulement. Aux termes de la loi, la base imposable correspondait au montant brut, avant déduction donc de la cotisation de solidarité retenue. Cette règle impliquait dès lors un impôt sur l’impôt. Une loi de réparation a désormais remédié à la situation avec effet rétroactif au 1er janvier 2018.

« Cloisonnez ces bureaux paysagers »

Les bureaux open space réduisent considérablement la productivité intellectuelle et doivent donc disparaître, explique Theo Compernolle, neuropsychiatre renommé, dans De Tijd. « Le fait qu’on en construise encore prouve à quel point les dirigeants d’entreprise savent peu de chose sur le cerveau humain. » N’hésitez pas à télécharger gratuitement la publication de Theo Compernolle.

Split bill : l’ONSS plus souple que le fisc

Si le travailleur paie de manière correcte l’usage privé d’un smartphone ou gsm de société, l’ONSS n’y voit aucun avantage en nature donnant lieu à cotisations. Le fisc exige que cette utilisation privée soit facturée directement au travailleur par le fournisseur alors que pour l’ONSS, il suffit que le travailleur paie sa participation privée à l’employeur.

Salaires élevés pour ouvriers qualifiés débutants

En début de carrière, les ouvriers ayant un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou de bachelier professionnel gagnent 20 % (sic) de plus que les employés. Quelques benchmarks (2016)  : diplôme du secondaire inférieur : 21.955 euros, secondaire supérieur : 25.856 euros, supérieur non universitaire : 27.511 euros, universitaire : 29.115 euros.

Engager vite sans entretien d’embauche

Connaissez-vous les ‘working interviews’ ? Lorsque le candidat semble convenir, le consultant l’accompagne chez l’employeur pour y exécuter la fonction décrite dans l’offre d’emploi pendant trois heures. Si l’essai est concluant, le candidat peut commencer immédiatement.

Nos partenaires