Voiture de société

Quasiment personne n’échangera sa voiture

L’allocation de mobilité (‘cash for car’) n’aura qu’un effet limité. La préférence va au budget mobilité, qui offrira davantage de possibilités aux employeurs et aux travailleurs. On le connaît encore mal, mais il n’intéresserait que les navetteurs qui ne disposent pas de voiture de société. La majorité des navetteurs qui en ont une ne changeraient pas leurs habitudes.

La voiture de société diesel à nouveau plus chère

Les choses bougent en matière de voitures de société. En cas d’utilisation privée d’une voiture diesel, l’avantage imposable va augmenter en 2018, ce qui ne sera pas le cas pour les autres. Il est mis fin au tour de passe-passe fiscal lié au plug-in hybrides aux batteries trop faibles.

Les plug-in hybrides optimales sur le plan ?

Cherchez-vous à optimiser fiscalement l’achat ou le contrat de leasing d’une nouvelle voiture de société hybride rechargeable ? Sachez que la majorité des modèles actuels ne répondent pas à la norme future ; si vous les choisissez, ne tardez donc pas pour signer le bon de commande. Link2Fleet a épluché la question et publie les détails. Il y a de quoi être surpris !

La voiture de société plus chère en janvier ?

Le régime avantageux actuel de déductibilité des frais ne resterait applicable que pour les voitures de société commandées au plus tard le 31 décembre 2017. C’est ce qui ressort d’une analyse des projets du gouvernement. D’ici peu, les possibilités de déduction vont être réduites pour la plupart des véhicules de société.

Cash for cars : le Conseil d’État émet des doutes

D’après le Conseil d’État, le ‘cash for cars’ risque d’engendrer une iniquité fiscale entre ceux qui touchent une allocation de mobilité et les autres. Le Conseil émet encore d’autres objections. Le gouvernement n’est pas obligé de suivre cet avis et ne modifiera sans doute pas radicalement son texte. Mieux vaut-il sans doute attendre encore avant d'instaurer un plan ‘cash for cars’.

Enfin des précisions sur le ‘cash for car’!

Qui a droit à une allocation de mobilité en échange de sa voiture de société ? Sous quelles conditions préalables ? À combien s’élèvent l’indemnité, les cotisations sociales patronales et le précompte professionnel ? À moins que le Conseil d’État ne fasse machine arrière, ces détails sont maintenant connus. Group S les explique et donne quelques exemples chiffrés.

« La voiture reste intéressante pour l’employeur »

En dépit de toutes les mesures fédérales, la voiture de société reste une forme intéressante de rémunération. C’est Group S qui l’affirme. Même la taxe CO2 due sur la voiture la plus polluante reste inférieure aux cotisations sociales les moins élevées à payer sur le salaire brut.

Quel montant en échange de la voiture de société  ?

Attentia a à son tour mis en ligne un module qui permet aux travailleurs d’estimer l’indemnité qu’ils toucheront en échange de leur voiture de société. L’outil repose sur ce que l’on connaît actuellement des intentions du gouvernement et sera actualisé. Si vous ne connaissez pas la valeur du véhicule, options et TVA incluses, vous pouvez consulter un site spécialisé.

Voitures de société : cotisations CO2 2018 connues

Pour chaque voiture de société qui peut être utilisée à titre privé, l'employeur paie un forfait mensuel à l'ONSS. Group S publie les formules qui seront appliquées en 2018. Contrairement aux attentes de certains et malgré les scandales, les chiffres d’émission de CO2 donnés par les constructeurs semblent acceptés.

Cash for car : les détails calment l’enthousiasme

L’avant-projet de loi sur l’allocation de mobilité a, on s’en doute, été passé au peigne fin par les spécialistes. Et apparemment, l’opération "cash for car" ne se révélera réellement avantageuse que pour ceux qui peuvent déjà se rendre à pied ou à vélo au travail. Par ailleurs, la complexité de la mesure est pour le moins dissuasive.

Nos partenaires