Recrutement et sélection

WelQome, un outil pour recruter des jeunes

Afin d’aider les jeunes à trouver un emploi, le Fonds de Formation pour les Intérimaires a mis sur pied le projet WelQome. Dans sa première phase, qui débute aujourd’hui, il vise à apprendre aux recruteurs et autres professionnels RH de nouveaux moyens de les atteindre, lors d'événements baptisés ‘Job Scouting’.

1 contrat sur 4 est un coup dans l’eau

Un quart des recrutements conclus par un contrat à durée indéterminée finissent par une rupture dans l’année, en général à la demande du nouveau venu. Voilà ce que constate une analyse de 44 000 contrats réalisée par Acerta. Souvent, le problème se situe dès l’intégration des nouvelles recrues.

Pénurie record de spécialistes IT

En plus des 200 000 experts numériques déjà présents, l’économie belge en a besoin cette année de 16 000 autres, dont la moitié dans des entreprises non technologiques. Nous n’en avons jamais manqué tant, signale Agoria, ce qui s’explique principalement par la numérisation et la robotisation.

40% des jeunes travailleurs coûteront moins cher

[approuvé] Mieux vaut attendre le 1er juillet 2018 pour engager des jeunes sans expérience professionnelle. Vous pourrez dans ce cas bénéficier du régime moins coûteux d’embauche visant les starter jobs. Plus de 40% des jeunes arrivant sur le marché de l’emploi sont concernés.

Une semaine de préavis durant les 3 premiers mois

[approuvé] De nouveaux délais de préavis seront bientôt applicables au cours des six premiers mois de l’entrée en service. C’est ce que prévoit la loi de relance qui vient d’être approuvée. Notez que l’on ne parle plus des coaches spécialisés en burn-out, ni de droit à la déconnexion.

Chasseur de têtes rémunéré grâce à SWOP

L’application mobile belge SWOP franchit une nouvelle étape. Une personne qui partage une offre d’emploi peut toucher de 60 à 1 500 euros si la personne intéressée est engagée. SWOP, développé pour le compte d’Accent, est une sorte de Tinder pour demandeurs d’emploi.

Le délai de préavis raccourci incite à recruter

Le raccourcissement de 1 semaine du délai de préavis durant les trois premiers mois du contrat de travail pousse de nombreux employeurs à prendre dès le départ davantage de risques. Ils seront plus enclins à recruter sur la base des compétences comportementales et du potentiel d’apprentissage, plutôt que d’après les compétences établies.

Réduction de l’ONSS à partir de 57 ans à Bruxelles

[approuvé] La Région de Bruxelles-Capitale durcit, sans mesure transitoire, la réduction groupe-cible pour les travailleurs âgés. La limite d’âge passe à 57 ans et la réduction supérieure à partir de 62 ans disparaît. La nouvelle réglementation entrera en vigueur le 1er juillet 2018.

L’industrie manufacturière et la logistique engagent

Le Baromètre ManpowerGroup est au beau fixe. Dans les trois régions, les perspectives d’embauche sont à la hausse pour le deuxième trimestre. Trois secteurs annoncent même des intentions de recrutement supérieures de 10 % à celles d’il y a un an : le secteur de l’électricité, gaz et eau, l’industrie manufacturière, et le transport et la logistique.

Dédaigner les candidats nuit à votre image

Une réponse malpolie ou l’absence de réponse à leur candidature pousse la moitié des demandeurs d’emploi à ne plus jamais vouloir avoir affaire avec l’entreprise en question, même comme client. C’est ce que révèle un sondage en ligne réalisé par Vacature.com et l’UGent. « Les employeurs concernés se causent énormément de tort. »

Nos partenaires