Recrutement et sélection

« L’IA et la Big Data : boule de cristal des RH »

Un nombre croissant de données sont disponibles à propos des collaborateurs et des candidats - pensez à leur activité sur les médias sociaux. La Big Data et l’intelligence artificielle permettent aux RH d’utiliser ces données pour prédire les performances et les comportements individuels et se montrer proactives. Le site français d’actualités L’ADN se projette dans l’avenir.

Présélection robotisée des candidats

Au-delà du coup de pub, il donne un aperçu des méthodes de recrutement de demain : sur le stand Volvo du Salon de l’Auto, un robot parlant effectue une première sélection des candidats à l’emploi. Le constructeur automobile annonce vouloir engager plusieurs centaines de personnes dans notre pays et profite du Salon pour trouver les profils adéquats.

Les PME n’anticipent pas de tsunami numérique

La plupart des dirigeants de petites et moyennes entreprises sous-estiment l’importance du progrès technologique en évolution rapide pour faire croître leurs activités, révèle une enquête de SD Worx. Ils y voient surtout une utilité pour réduire les charges salariales. Leur première préoccupation consiste à trouver les (bons) collaborateurs qui contribueront à la croissance.

Gain de 40 euros de salaire net grâce au tax shift

Le tax shift passera bientôt à la vitesse supérieure. Pour le travailleur moyen, cela se traduira par une augmentation du salaire mensuel net d’environ 40 euros, estime SD Worx. L’employeur, quant à lui, verra diminuer le coût salarial, grâce à la réduction des cotisations sociales patronales de base ; Securex a développé un outil qui effectue ce calcul compliqué.

Générations Z et Y : similitudes et différences

Si vous souhaitez attirer de jeunes candidats, jetez donc un œil au Baromètre qu’a dédié Partena Professional aux attentes des générations Z et Y face à l’emploi. Les critères auxquels ils attachent de l’importance : une bonne ambiance de travail et de chouettes collègues, un salaire élevé et une distance raisonnable entre le domicile et le lieu de travail.

Perspectives d’embauches chez les grands employeurs

En matière d’intentions de recrutements au cours du premier trimestre 2018, les employeurs se montrent optimistes en Flandre et prudents en Wallonie. À Bruxelles, ils prévoient des réductions des effectifs. Plus grande est l’entreprise, plus elle s’attend à ce que le nombre de nouvelles recrues dépasse celui des départs. Tels sont les résultats du récent Baromètre de ManpowerGroup.

Un jeune gagne 18% de plus que son prédécesseur

Les jeunes de moins de 30 ans reçoivent un salaire supérieur de 18 % à celui de leurs collègues de la même catégorie d’âge qui quittent leur employeur. Pour les employés de 50 ans et plus, en revanche, le salaire au moment de l’entrée en service est inférieur de 11 % à celui au moment de la sortie de service.

Remplacement d’un travailleur en incapacité

Après le Nouvel An, vous pourrez engager quelqu’un dans le cadre d’un contrat de remplacement pour lui faire prester – de manière flexible – les heures de travail non prestées par le travailleur en incapacité de travail qui a repris partiellement le travail. C’est l’objet d’un projet de loi sur lequel la Chambre devrait se prononcer prochainement.

Lutte contre les discriminations à Bruxelles

À partir du 1er janvier 2018, les employeurs de la Région de Bruxelles-Capitale seront exposés aux tests de situation et aux appels mystères, dans le cadre de l’ordonnance du 16 novembre 2017 visant à lutter contre les discriminations. Il est fort probable que les autres régions ne tardent pas à suivre l’exemple bruxellois.

On ne peut refuser un candidat pour obésité

L’obésité morbide constitue un handicap, a estime la Cour du travail de Liège. Refuser d’engager une personne en raison de son surpoids équivaut à une discrimination. Une auto-école a été condamnée en appel à verser six mois de rémunération, en guise de dédommagement.

Nos partenaires