Politique gouvernementale

Break@Work: solde de crédit-temps et de congés

L’e-government comme on l’aime : grâce à l’application en ligne Break@Work de l’ONEM, chaque travailleur peut à présent calculer la durée de crédit-temps (ou d’interruption de carrière, dans la fonction publique) à laquelle il a encore droit.

Tax shift : baisse de 1 à 2% des frais salariaux

La disparition des réductions de cotisations structurelles est plus que compensée par la diminution des cotisations patronales de base. En fin de compte, selon le cas concret, les nouvelles mesures liées au tax shift ont réduit les frais salariaux de 1 à 2 %, dans le secteur privé et pour certaines organisations à but non lucratif. C’est-ce qu’a calculé Acerta.

Mesures en attente d'adoption

[prévu] Par souci de clarté, de nombreux projets du gouvernement ne sont pas passés en 2017. Il s’agit, entre autres, de la prévention du burn-out, de la 'déconnexion', des revenus complémentaires non imposables, de la possibilité de conclure un contrat de remplacement durant la reprise progressive du travail d’un collaborateur après une incapacité et les tests de situation (mystery shopping).

Nouveau raz-de-marée de lois en perspective

À l’approche de la fin d’année, le gouvernement a déposé trois grands projets de lois : la loi-programme, la loi de relance économique et la loi portant des dispositions diverses en matière d'emploi. Les nouvelles mesures de droit social seront certainement précédées par une vague de communication qui risque de semer la confusion.

Recul de l’âge de la (pré-)pension : légal

À la demande du front syndical, la Cour constitutionnelle annule le relèvement de l’âge minimum de la pension de survie de 50 à 55 ans. Le relèvement de l’âge légal de la pension à 67 ans, en revanche, n’enfreint pas la Constitution et est donc maintenu ; il en va de même pour le durcissement des conditions d’accès à la pension de retraite anticipée.

Pas de coach anti burn-out, mais l’inaccessibilité

Plus de traces, dans le projet de loi-programme, de l’obligation annoncée de prévoir un coach anti burn-out. Elle est remplacée par des projets pilotes menés par des équipes multidisciplinaires d’accompagnement et par l’expérimentation d’une organisation innovante du travail.

Frais de personnel en 2018 : ce qui change

Outre le tax shift et les nouvelles mesures (régionalisées) en faveur de l’emploi, toute une série d’autres dispositions vont peser sur votre budget du personnel en 2018. Securex en a dressé une liste. Hélas, comme de coutume, les détails n’ont pas encore été dévoilés.

Dossiers gratuits sur les aides à l’emploi

Comme vous le savez, les aides à l’emploi sont depuis peu régionalisées. Les experts d’EasyPay Group ont eu la brillante idée de constituer, pour chacune des trois régions, un dossier juridique étoffé d’une vingtaine de pages. Les grandes lignes, les dérogations, les mesures transitoires : tout y est. Chaque dossier peut être téléchargé séparément en format pdf.

Contenu de l’accord d’été du gouvernement fédéral

Juste avant de partir en congé, les ministres fédéraux sont parvenus à un accord budgétaire. Attendez-vous à une panoplie de mesures qui impacteront directement la politique du personnel et le droit du travail. Nous avons regroupé pour vous divers récapitulatifs clairs et bien structurés.

Travailler plus longtemps : pas par obligation

Les employés ne travailleront pas jusqu’à 67 ans contre leur gré. L'âge effectif de départ à la retraite ne pourra augmenter que s’ils travaillent avec plaisir. Hélas, la « motivation autonome », déjà faible, ne semble pas évoluer dans le bon sens. Voilà ce qui ressort d’une étude importante de Securex. L’état d’esprit doit changer et les RH ont du pain sur la planche.

Nos partenaires