Pension

Deuxième pilier : n’oubliez pas les 8,86 %

 Les primes de l’assurance de groupe ne sont soumises qu’à une cotisation sociale de 8,86 %. Ne vous avisez pas d’« oublier » de la payer - une pratique qui semblait courante autrefois. La DB2P permet dorénavant à l'ONSS de vérifier si les primes ont bien été versées. Les amendes sont dissuasives. Explications de Securex.

RCC, canada dry : l’inactivité diminue la pension

[approuvé] L’élargissement de la notion de « salaire fictif limité » va faire baisser le montant des pensions qui prennent cours le 1er janvier 2019 pour de nombreuses personnes qui bénéficient d’un RCC ou d’un plan canada dry, et certains chômeurs. Notez que les nouvelles règles visent déjà les jours d’inactivité à partir du 1er janvier 2017.

L’échéance approche pour déclarer les EIP

Si vous avez octroyé des engagements individuels de pension au cours de l’année écoulée, vous devez les communiquer pour le 31 mars au plus tard. Un document type est disponible. Mais bizarrement, la communication ne peut se faire par voie électronique. Vous devez envoyer les données par courrier postal.

Deuxième pilier ouvert aux indépendants

[approuvé] Plus de 400 000 indépendants actifs en personne physique pourront dorénavant se constituer une pension complémentaire avec une réduction de prime. La Chambre a voté la loi hier. Celle-ci s’applique également aux conjoints aidants, aux indépendants à titre complémentaire et aux aidants indépendants.

Qui peut prendre sa prépension en 2018 ?

Il existe pas moins de six régimes de chômage avec complément d'entreprise ! Chacun ayant ses propres conditions de carrière et d’âge minimum. Securex a fait une mise à jour récapitulative sous forme de tableau. Pratique pour savoir rapidement si un collaborateur est en droit de demander sa prépension.

La cotisation Wijninckx doublée à 3 %

[approuvé] Depuis le 1er janvier 2018, la cotisation Wijninckx est passée de 1,5 à 3 %. Il s’agit de la cotisation ONSS que doivent payer les employeurs, par bénéficiaire concerné, s’ils versent annuellement plus de 30 000 euros de primes ou de cotisations versées pour la constitution d’une pension complémentaire (deuxième pilier).

Le point sur la régularisation des années d’études

La loi dont on a tant parlé est en vigueur : on peut dorénavant racheter ses années d’études pour augmenter sa pension (sans impact sur la durée de la carrière). Securex détaille la question. En fin de compte, même avec la déduction fiscale, cet « investissement » ne sera rentable que si vous profitez de longues années de votre pension. Il faut être optimiste.

Vos collaborateurs veulent toujours partir à 60 ans

En dépit des mesures fédérales, le Belge ne travaille toujours que jusqu’à 61 ans. Seuls 8% souhaitent prendre leur retraite à 67 ans ou plus, la majorité vise 60 ans. Voilà ce qui ressort du dernier Baromètre d’employabilité de Securex. Les chiffres restent stables. « Cette non-évolution est préoccupante », estime l’experte Hermina Van Coillie.

Recul de l’âge de la (pré-)pension : légal

À la demande du front syndical, la Cour constitutionnelle annule le relèvement de l’âge minimum de la pension de survie de 50 à 55 ans. Le relèvement de l’âge légal de la pension à 67 ans, en revanche, n’enfreint pas la Constitution et est donc maintenu ; il en va de même pour le durcissement des conditions d’accès à la pension de retraite anticipée.

Bientôt une pension de 47/45?

Grande nouveauté en ce qui concerne les pensions. Pour ceux qui prendront leur pension à partir du 1er janvier 2019, toutes les années travaillées compteront dans le calcul de la pension. Même au-delà de 45 années de carrière. Ceux qui finissent leur carrière sans travail, en revanche, à la suite d’une restructuration, par exemple, s’en sortent moins bien.

Nos partenaires