Guerre des talents

Hausse des salaires de 2,2 % au-dessus de l’indice

La Guerre des talents et la conjoncture plus favorable ont fait grimper les salaires belges de 4,4 % en moyenne. Il s’agit de l’augmentation la plus importante depuis 5 ans. Cette tendance est surtout constatée chez les jeunes travailleurs.

Le développement des talents récompensé

Une nouvelle étude réalisée par Acerta balaie un vieux malentendu. L'employeur qui se fait développeur de talents pour ses collaborateurs ne voit pas augmenter le roulement du personnel, mais est au contraire récompensé par une plus grande loyauté. Mieux connaître ou évaluer ses talents inciterait en effet à moins regarder ailleurs.

La majorité des travailleurs prêts à changer

En Belgique, 16 % des travailleurs cherchent activement du travail chez un autre employeur. Cela ne veut pas dire que la grosse majorité reste vissée sur sa chaise. Assez étonnamment, une enquête d’Acerta observe qu’une grande majorité de vos travailleurs sous prêts à accepter de nouvelles tâches (60 %) ou à changer d’équipe (80 %).

Guerre des talents: 19% recrutés à l'étranger

Plus de 70 % des employeurs souffrent de la pénurie sur le marché de l’emploi. Ils tâchent d’y remédier par des formations, par plus de flexibilité en termes de recrutement et d’organisation du travail, par des incitants salariaux et grâce à l’aide externe. Et 19 % recrutent à l’étranger. Voilà ce qu’a constaté Acerta lors d’une enquête.

Dédaigner les candidats nuit à votre image

Une réponse malpolie ou l’absence de réponse à leur candidature pousse la moitié des demandeurs d’emploi à ne plus jamais vouloir avoir affaire avec l’entreprise en question, même comme client. C’est ce que révèle un sondage en ligne réalisé par Vacature.com et l’UGent. « Les employeurs concernés se causent énormément de tort. »

Le marché flamand du travail pas au bout du tunnel

La pénurie sur le marché flamand du travail pourrait encore durer une décennie, annonce Steunpunt Werk (KU Leuven). Quelque 800 000 travailleurs de 50 ans et plus voient approcher leur pension, mais la relève n’est pas assurée. Les jeunes commencent souvent plus tard à travailler. Et dans les catégories intermédiaires, le taux d’activité atteint déjà 85 %.

Talent Acquisition Manager, métier RH en vogue

Pour dénicher les profils très rares, les entreprises en pleine croissance font de plus en plus souvent appel à un-e Talent Acquisition Manager. Au lieu du recrutement classique, il/elle opère plutôt comme chasseur de têtes. Pour attirer les perles rares, le/la TAM contribue souvent à créer une culture d’entreprise plus séduisante.

La 'guerre des étudiants' a commencé

La recherche d’étudiants jobistes pour les grandes vacances bat son plein, signale Tempo-Team. L’explication ? Face à la difficulté de pourvoir les postes vacants, quatre employeurs sur dix font appel aux étudiants et aux stagiaires. C’est aussi un bon moyen pour déceler de jeunes talents.

La hiérarchie sous-estime l’impact d’un cancer

Le retour au travail n’est pas évident pour les anciens malades du cancer, comme le montre une étude néerlandaise. La compréhension et le soutien font rapidement place à des attentes aussi élevées que vis-à-vis des autres travailleurs. Or, leur organisme n’arrive pas à suivre, tant il a été mis à mal par la maladie et le traitement.

Voitures de société en hausse parmi les employés

En Belgique, 19,5 % des employés disposent actuellement d’une voiture de société. Cela représente une augmentation de 10,3 % par rapport à 2016. C’est-ce que révèle le troisième baromètre de mobilité d’Acerta, qui met encore en évidence d’autres tendances intéressantes.

Nos partenaires