Formation

Attention: 1 travailleur sur 5 en décalage

[UPDATE] Au moment de leur recrutement, 20 % de vos collaborateurs constituaient la bonne personne à la bonne place, mais ne le sont plus maintenant. Voilà ce que révèle une étude de ManpowerGroup. Explication : leurs compétences sont dépassées. Ils sont nombreux à en être conscients et attendent que leur employeur prenne des mesures.

Prévoyez plus de budget formation pour 2018

En élaborant votre budget du personnel pour l’année prochaine, ne perdez pas de vue une nouveauté : le coût croissant de vos obligations de formation du fait de la loi Peeters. Securex explique et donne une idée de l’évolution que suivront les dépenses usuelles liées au personnel.

Un budget de formation dans 3 entreprises sur 4

D’après un sondage réalisé par Acerta, les CEO et les cadres de direction sont de plus en plus conscients des besoins de formation. Trois entreprises sur quatre leur réservent même un budget. Pour 25 % d’entre elles, les connaissances et les compétences actuelles sont très rapidement dépassées. La loi Peeters impose au minimum 2 jours de formation par travailleur par an.

Cours en ligne sur les aménagements raisonnables

Comment réagir si un collaborateur vous demande un aménagement raisonnable ? En raison de forts maux de dos ou d’un handicap, par exemple ? Un refus peut vous mettre en porte-à-faux avec la loi antidiscrimination. Unia a conçu pour les responsables RH un cours en ligne gratuit, avec plan par étapes, vidéos et exercices qui abordent une série d’aménagements.

2 nouveaux chèques-entreprises en Wallonie

D’ici juillet, deux nouvelles catégories de chèques-entreprises seront activables via le guichet en ligne unique créé par le gouvernement wallon. Le nombre de catégories passera ainsi à 11. Il s'agit des chèques formation à la création d'entreprises et des chèques énergie.

L’ONSS rembourse les amendes Milquet

La cotisation de 0,05 % imposée pour efforts insuffisants de formation dans le secteur dont relève un employeur (« amende Milquet ») bénéficie d’un enterrement avec les honneurs. L'ONSS se plie aux décisions judiciaires et va rembourser les montants contestés, en tout cas pour l'année 2009. Le délai dans lequel ce sera fait n’a pas été communiqué.

Remboursement des amendes Milquet de 2009

Le Conseil d'État a prononcé un jugement qui permet aux employeurs de récupérer les ‘cotisations’ payées pour l'année 2009 pour « manque d'efforts de formation » de leur secteur. Ces cotisations étaient souvent appelées « amendes Milquet », du nom de la ministre qui les a instaurées. Reste à voir ce qu’il adviendra des amendes collectées d’autres années.

Pas d’amendes en cas de formations insuffisantes

Le gouvernement renonce définitivement et avec effet rétroactif jusqu’en 2012 à la perception de l'amende de 0,05 % de la masse salariale imposée collectivement aux entreprises des secteurs qui accomplissaient des efforts insuffisants en matière de formation. C’est ce que prévoit l’avant-projet de loi concernant la promotion de l’emploi, qui suspend totalement la réglementation.

Les employeurs admettent un manque de coaching

Un employeur sur deux admet ne pas investir suffisamment dans le coaching, l’orientation professionnelle et le transfert de connaissances au travail. C’est ce qui ressort d’une étude effectuée par Tempo-Team.

Un examen d’entrée à l’école normale ?

Le réseau flamand d’entreprises VOKA demande au futur ministre de l’Enseignement de se pencher au plus vite sur la question d’un examen d’entrée à l’école normale. Le Voka soutient en ce faisant le groupe de travail constitué de représentants des fédérations, des syndicats et de l’enseignement supérieur qui ont proposé cet examen la semaine dernière.

Nos partenaires