Bien-être au travail

Aspiration à plus de vacances : pas bon signe

Vos travailleurs souhaitent clairement davantage de vacances ? Peut-être est-ce là un indicateur de stress et, par conséquent, de risque de burn-out. Tel est ce que révèle une étude menée par Securex. La majorité des employés veulent au moins 5 semaines de vacances. D’après Mercer, la durée moyenne des vacances est déjà de 5 semaines.

« Cloisonnez ces bureaux paysagers »

Les bureaux open space réduisent considérablement la productivité intellectuelle et doivent donc disparaître, explique Theo Compernolle, neuropsychiatre renommé, dans De Tijd. « Le fait qu’on en construise encore prouve à quel point les dirigeants d’entreprise savent peu de chose sur le cerveau humain. » N’hésitez pas à télécharger gratuitement la publication de Theo Compernolle.

Rémunération de 5 jours pour 4 jours de travail

Le CEO d’une entreprise new-zélandaise a autorisé ses collaborateurs à prester 4 jours par semaine sans perte de salaire. Satisfaction générale ! Même l’employeur s’y retrouve car le personnel a appris à travailler de manière plus performante et ne traite plus les affaires privées au bureau.

Hausse des absences de longue durée chez les femmes

L'année dernière, l'INAMI a compté 228 000 malades féminines de longue durée, soit une hausse de près de 11,7 % en deux ans. Les causes : les longues carrières, le double travail (également à la maison) et la forte proportion de femmes dans des secteurs marqués par le contact humain et le stress.

Les nouveaux travaux devraient stimuler le télétravail

Les rénovations de tunnels, les gros chantiers routiers et le trafic toujours plus dense ne laissent rien présager de bon en termes de mobilité. Securex s’attend à ce que davantage de travailleurs optent pour le télétravail. Le lien avec l’entreprise n’en souffrirait pas, au contraire, à croire l’étude de benchmarking biennale du prestataires RH.

Pas de température parfaite au bureau

L’été bat son plein, sans doute votre climatisation fonctionne-t-elle à plein régime. Mais la température semblera toujours trop élevée pour les uns et trop basse pour les autres. Les femmes ont souvent aussi plus chaud ou plus froid que les hommes. Une étude de Provikmo (ADMB) publie des chiffres intéressants sur le sujet.

Subventions pour la lutte contre le burn-out

Les employeurs pourront obtenir jusqu'à 8 000 euros de subventions pour des projets de prévention du burnout. Ils ne visent pas l'accompagnement de cas individuels. La demande doit être introduite par voie électronique auprès du CNT ou du SPF Emploi entre le 1er uillet et le 15 septembre 2018.

"Bonne tenue des locaux" pour éviter la poussière

Ce 20 juin est la Journée du nettoyage. Attentia profite de l'occasion pour rappeler l'importance d'une bonne tenue des locaux, surtout en présence de particules fines. Savez-vous qu'une couche d'à peine 0,1 mm peut entraîner un risque d'explosion de poussière ?

Le coup de mou du vendredi après-midi bien réel

Les cadres, les hommes et les autres groupes de travailleurs s'estiment moins productifs le vendredi après-midi. Voilà ce que révèle une enquête intéressante menée par Randstad. Visiblement, on ne leur a pas demandé s'ils se considéraient plutôt comme du matin ou du soir, ce qui est dommage car cela joue indubitablement.

Break@Work indique le montant de l'allocation

Outre le nombre de mois et de jours disponibles dans le cadre d'un crédit-temps, d'une interruption de carrière ou d'un congé thématique, les travailleurs peuvent à présent consulter dans Break@Work le montant de leur allocation. L'outil mis au point par l'Onem a été consulté 150 000 fois par 60 000 personnes, en moins de 5 mois.

Nos partenaires