Avantages extralégaux

70% veulent définir leur enveloppe salariale

La majorité des travailleurs trouvent important de pouvoir décider de certains aspects de leur rémunération. Les employeurs qui en tiennent compte marquent l'avantage. Il peut s'agit de préférer échanger des jours de congé en espèces, de réduire son salaire pour épargner davantage pour la pension, ou encore la question de la mobilité.

Eviter les problèmes en cas de déménagement

Un déménagement du lieu de travail peut susciter des contestations. Vous pouvez dans une certaine mesure les prévenir, écrit Group S. L'important est d'obtenir un accord écrit à annexer au contrat de travail. Vous pouvez en outre prévoir des compensations telles que le télétravail, une voiture de société ou une intervention majorée dans les frais de déplacement.

L’EIP et l’assurance de groupe dans le viseur du fisc

L'administration fiscale compte contrôler de près cette année les primes très avantageuses qu'un employeur ou un indépendant peut verser pour les pensions complémentaires. En cas de dépassement de la limite dans le cadre d’un EIP ou d’une assurance de groupe, la déductibilité au titre de charge professionnelle sera adaptée.

Les cadeaux pourront coûter un peu plus cher

Lors de certaines occasions, vous pouvez offrir à vos travailleurs des cadeaux exonérés de cotisations ONSS. Leur montant maximal va probablement être augmenté, avec effet rétroactif au 1er janvier 2017. La prime syndicale exonérée passera, quant à elle, de 135 à 145 euros.

Split bill: le fisc est clair, pas (encore) l'ONSS

Vous mettez des smartphones, laptops et autres technologies de l’information à disposition ? Une circulaire de l'administration fiscale fait la lumière sur le « split bill ». Si le travailleur paie directement la facture de ses communications privées à son fournisseur, il ne doit pas être imposé sur l’avantage de toute nature pour l’utilisation de l’appareil.

Pension complémentaire : changement en vue

Les nouveaux travailleurs seront toujours immédiatement affiliés à votre régime de pension complémentaire, même si le règlement prévoit un âge minimum de 25 ans et/ou un délai d'attente. Une loi est en préparation en ce sens. Notez qu'elle entrerait en vigueur avec effet rétroactif pour les entrées en service dès 21 mai 2018.

Les aide-ménagères composent leur package salarial

Des aide-ménagères qui composent leur package salarial ? C'est une réalité dans la société de titres-services BalDeMo. La majorité des collaboratrices concernées (62 %) optent pour des jours de congé supplémentaires, avec un maximum de cinq par an. Un bonus cash brut, un supplément d'allocations familiales, une indemnité kilométrique ou un plan de santé les intéressent moins.

Deuxième pilier : n’oubliez pas les 8,86 %

 Les primes de l’assurance de groupe ne sont soumises qu’à une cotisation sociale de 8,86 %. Ne vous avisez pas d’« oublier » de la payer - une pratique qui semblait courante autrefois. La DB2P permet dorénavant à l'ONSS de vérifier si les primes ont bien été versées. Les amendes sont dissuasives. Explications de Securex.

Plan de bonus salarial 2018 : il est grand temps

Vous comptez offrir un bonus salarial en 2018 ? N’oubliez pas que l'acte d'adhésion de votre plan doit parvenir au plus tard le lundi 30 avril à 16h au SPF Emploi. Securex attire votre attention sur certains points. Évitez, comme objectif, « Traiter toutes les factures dans les 15 jours » et « chaque membre de l’équipe doit réussir un test », par exemple.

De la lecture sur la mobilité

Allocation de mobilité, ‘cash for car’, budget mobilité : arrivez-vous à suivre ? Partena Professional vous conseille de la lecture pour vous rafraîchir la mémoire. Nous avons pointé quelques analyses détaillées en la matière.

Nos partenaires